À propos des accumulateurs dans les e-bike et pedelec

La capacité de charge qu'un accumulateur peut stocker est fournie en ampère-heure (Ah). Si un accumulateur n'est pas utilisé, il perd une partie de son énergie stockée. Cette décharge électrochimique est très faible dans les accumulateurs modernes, qui sont utilisés dans les vélos électriques. Il n'y a pas non plus d'effet de mémoire. Actuellement, la plupart des accumulateurs utilisés sont au lithium-ion, lithium-ion-manganèse et lithium polymère.

Les temps de charge des accumulateurs varient d'environ deux heures à huit ou neuf heures pour un cycle de charge complet. Veillez à suivre attentivement les consignes du fabricant afin de garantir une durée de vie maximum. Par exemple, utilisez uniquement le chargeur de batterie original. Les batteries au lithium-ion ne supportent généralement pas le gel – tenez compte de cet aspect et ne stockez pas votre accumulateur dans un abri non chauffé pendant l'hiver.

En pratique, plusieurs facteurs influencent la distance que vous pouvez parcourir avec une batterie chargée : le poids du cycliste et la charge sur le vélo, le relief de la route, le sens du vent ou le degré d'assistance du moteur électrique. De même, les habitudes de pédalage, comme par exemple, la vitesse ou les arrêts fréquents, influencent la distance que vous pouvez parcourir. Par conséquent, les informations fournies par le fabricant sont purement approximatives – la plage réelle dépend pour beaucoup des habitudes de conduite individuelles.

Accumulateur et chargeur de batterie – dernières normes de sécurité

Les accumulateurs des vélos électriques deviennent de plus en plus complexes. Puisqu'ils prennent en charge de nombreuses fonctions du chargeur de batterie, ce dernier joue de plus en plus le rôle d'alimentation électrique via le réseau d'alimentation électrique du bâtiment. La sécurité intrinsèque d'un accumulateur moderne qui doit être atteinte n'est pas réalisable avec des tests standard obsolètes au niveau minimum pour les cellules et batteries conventionnelles. Les fonctionnalités qui dépassent le stockage d'énergie réel ne sont pas considérées par les directives et normes habituelles. D'autres caractéristiques pertinentes pour l'application pratique ne sont pas examinées. L'accumulateur d'un vélo électrique, qui est amovible, peut tomber au sol ou être mouillé par la pluie ou l'eau pendant le nettoyage. Une simulation d'un test de chute a par exemple été réalisée conformément à un principe de test de la marque GS (« Sécurité testée » – une certification de sécurité allemande). Les principes de test standard peuvent être adaptés rapidement aux derniers développements – dans le cas des normes, ce processus prend des années et représente par conséquent toujours un état obsolète.

Test de chute pendant le cycle de charge

Le test est réalisé avec un accumulateur chargé à au moins 80 pour cent. Jusqu'à 24 heures après le test, l'accumulateur ne doit pas présenter de risque (incendie, dégazage, etc.).

L'accumulateur tombe cinq fois sur une plaque en acier uniforme et homogène (ou un revêtement de sol dur semblable) d'une hauteur de 0,85 m. L'accumulateur est maintenu dans la même position que s'il était tenu en main.

Il est ensuite contrôlé pour détecter des dommages visibles sur l'extérieur. 24 heures plus tard, il est à nouveau contrôlé et un test fonctionnel est réalisé.

Source : PM velotech.de GmbH